17ème congrès international de l'ARIC17-21 juin 2019, Genève

AXE 1

Inégalités sociales, interculturalité, diversité, hyperdiversité et communauté : enjeux de définitions,
de recherches et d’intervention
PANEL-SYMPOSIUM N° 1.1. Age et migration : enjeux interculturels et de pouvoir

[Extrait]
Les enjeux d’interculturalité et de relations de pouvoir sont au cœur de la thématique « âge et migrations ». Ces enjeux apparaissent tout d’abord autour de la définition de ce qu’est une personne âgée immigrée ou issue de de l’immigration, ainsi que de son statut dans la société et de ses rôles sociaux. Selon les contextes socio-politiques, les origines sociales, le genre, les relations intergénérationnelles etc., les formes que peuvent prendre ces définitions peuvent conduire soit à des phénomènes d’altérisation, soit d’inclusion de ces personnes âgées dans une perspective citoyenne. Le panel-symposium s’intéresse en particulier à la manière dont les professionnels du travail social, de la santé et de la gériatrie définissent ces personnes, ainsi qu’aux effets de ces définitions sur la prise en charge de ces personnes et, plus largement sur les relations que celles-ci établissent avec les institutions.

Sous la coordination de Claudio Bolzman, professeur HES, HETS – Genève


PANEL-SYMPOSIUM N° 1.2 Avant la réconciliation, il y a la reconnaissance. Place aux savoirs des femmes autochtones : dialogue, partage et réflexion

[Extrait]
Aborder l’interculturalité signifie également de s’intéresser aux questions concernant les peuples autochtones. Il n’existe pas de définition unique s’appliquant à tous les Peuples autochtones à travers le monde ; ce n´est pas la couleur de la peau ni les habits qui marquent le fait d’être autochtone, mais plutôt un paradigme pour regarder et s´installer dans le monde et pour se mettre en rapport avec lui.

Ce panel-symposium propose un espace de réflexion et d’échange entre femmes autochtones et non autochtones sur la reconnaissance des savoirs autochtones dans différents milieux, de leurs diffusions et de leurs spécificités. Que ce soit dans l’analyse de leur traitement, de leurs portés ou des inégalités, cette question est abordée à travers la mise en valeur des savoirs autochtones, trop souvent non reconnus, en autres dans le monde académique. C’est ainsi, en faisant des ponts entre femmes autochtones et femmes non autochtones, que les participantes tenteront de s’adresser réellement à des questions de diversité des savoirs et d’interculturalité.

Sous la coordination de Véronica Gomes, doctorante en sociologie, Université du Québec à Montréal.



PANEL-SYMPOSIUM N°1.3 Inégalités et déplacements forcés : l’hospitalité comme dialogue et comme reconfiguration sociale

[Extrait]
Le panel-symposium aborde les diverses formes d’inégalités qui se révèlent dans les pratiques et les discours de l’hospitalité, et en particulier chez les populations déplacées forcées, en Amérique latine, en Afrique et en Asie. L’objectif du panel est de réfléchir aux conditions matérielles et symboliques du vivre-ensemble lorsque se rencontrent les personnes « déjà-là » et « déplacées ». La discussion porte moins sur les flux migratoires et les enjeux de politiques ou de droit que sur le parler ordinaire et les communautés locales en train de se constituer.

Sous la coordination de Louis Jacob, professeur, Université du Québec à Montréal, (et al.).


PANEL-SYMPOSIUM N°1.4 Intérêts et limites de la prise en compte d’individus en situation de handicap dans des recherches participatives en contexte interculturel

[Extrait]
Bien qu’entre 10% et 20% de la population mondiale soit en situation de handicap, la prise en compte de la parole et du vécu des personnes concernées ainsi que des professionnel∙le∙s qui les accompagnent reste limitée. Ce panel-symposium questionne les enjeux de définitions, de recherches et d’interventions en situation d’hyperdiversité.

La conduite de recherches prenant en compte des situations de handicap contribue-t-elle à de nouvelles pratiques professionnelles ou à de nouvelles manières de considérer les publics par les institutions les accompagnant ? Est-ce que mener des recherches participatives avec des individus en situation de handicap contribue au développement de postures éthiques en recherche ? De manière plus générale, la prise en compte des besoins spécifiques des actrices et acteurs participant à une recherche participative modifie-t-elle le concept de recherche participative ?

Les communications pourront mettre en relation pratiques professionnelles et recherches, s’inscrire dans le cadre de co-intervention pluri-catégorielles et/ou présenter une recherche empirique, un témoignage réflexif, un état de l’art ou une mise en pratique.

Sous la coordination de Melissa Arneton, Maître de Conférence, INSHEA, France.


PANEL-SYMPOSIUM N°1.5 Interroger l’intersectionnalité au prisme du handicap et de la migration

[Extrait]
L’intersectionnalité s’intéresse aux rapports sociaux de domination et de discrimination situés à l’intersection de différentes catégories sociales ; elle s’inscrit dans une démarche à la fois scientifique et socio-politique. Initialement développée à la faveur d’une lecture critique des constructions sociales de genre et de race, elle a ensuite été mobilisée pour étudier d’autres croisements de catégories sociales dont celui, plus récemment, du handicap et de la migration.

Par la mise en regard de travaux menés dans différents pays avec des familles migrantes ayant un∙e enfant en situation de handicap, ce panel-symposium vise à identifier en quoi leur situation relève de l’intersectionnalité tout en proposant une analyse critique de cette perspective, dans le but de dégager des bases conceptuelles pour le développement de recherches comparatives.

Sous la coordination de Geneviève Piérart, professeure HES, HETS –Fribourg


PANEL-SYMPOSIUM N° 1.6. L’école inclusive au prisme de l’hyperdiversité de ses usagers : entre invisibilité et reconnaissance des élèves issus de La migration

[Extrait]
L’école inclusive constitue aujourd’hui un engagement politique de plusieurs systèmes éducatifs occidentaux. Elle a pour objectif de permettre la réussite de tous en construisant une école juste et équitable où chaque élève aurait sa place. Projet récent si l’en est, l’école inclusive pourrait répondre au défi des inégalités scolaires dont sont plus souvent victimes certains groupes en particulier, notamment les élèves issus de la migration en Suisse et les minorités racisées au Québec, les élèves de milieu défavorisé ainsi que les garçons de manière générale. Or force est de constater que la construction de l’école inclusive a surtout été portée par les acteurs du milieu du handicap et que le rapport à la différence culturelle n’est pas considéré avec la même valeur.

Ce panel-symposium a donc comme intention de soulever les enjeux que représente l’inclusion des élèves issus de la migration dans le paradigme inclusif en interrogeant les différents marqueurs de la diversité et leurs relations au sein de ce même paradigme. Une mise en perspective croisée sera proposée à travers des présentations émanant d’institutions académiques et scolaires.

Sous la coordination de Stéphanie Bauer, chargée d’enseignement, La Haute école pédagogique (Suisse).


PANEL-SYMPOSIUM N°1.7 Langue et intégration : quelle relation, quels enjeux et quelles perspectives ?

La langue n’est plus considérée uniquement comme un outil de communication, mais davantage comme un instrument de mesure de l’ascension socio-économique d’un∙e locuteur∙trice ou de la réussite de son intégration.

Une réflexion sur ce que signifie concrètement s'approprier la langue et sur le rôle que peut jouer cette appropriation dans le parcours d'intégration est indispensable si l’on souhaite, à terme, améliorer de façon durable l’insertion socio-professionnelle des migrant∙e∙s dans les sociétés d’accueil. En effet, la diversité de ce public particulier interroge tant sur le plan linguistique que didactique, au point de voir émerger un nouveau concept, celui de « français langue d’intégration » (FLI). On peut dès lors se demander en quoi il se différencie du « français langue étrangère » (FLE) ou du « français langue seconde » (FLS) ?

De même, ce contexte particulier appelle à repenser l’articulation entre l’interrogation première, à la fois politique et socio-identitaire –« pourquoi apprend-on une langue ? »–, et les deux autres, plus classiques, à savoir « qu’est-ce qu’apprendre une langue étrangère » et « comment le faire ? ».

Sous la coordination de Isabelle Racine, professeure associée, Ecole de langue et civilisation française ELCF, Université de Genève (et al.).


PANEL-SYMPOSIUM N°1.8 Les inégalités genrées dans les pratiques artistiques : regard comparatif des enjeux interculturels et sociaux

[Extrait]
Ce panel-symposium s’intéresse aux enjeux sociaux et interculturels des pratiques et interventions artistiques dans diverses sociétés des Suds et des Nords et à la moindre place accordée aux femmes artistes issues de l’immigration. Il interroge l’intrication des rapports sociaux de sexe et ethniques quant à la pleine participation des femmes à la culture dominante, selon une approche féministe intersectionnelle. Il désire ouvrir un dialogue sur les formes d’interventions que ces femmes proposent pour palier à ces inégalités et pose un regard comparatif sur les rapports de pouvoir que les artistes ou les militantes vivent dans différents domaines artistiques (performance de conte, littérature, art communautaire, créativité narrative, théâtre, etc.).

La réflexion proposée encourage des perspectives de recherches conjointes dans une perspective féministe et questionne les concepts de « diversité » et de « communauté » utilisées différemment dans ces sociétés. Elle rend compte également de quelques recherches qui mettent à jour ces inégalités et/ou discriminations à l’égard du genre.

Sous la coordination de Myriame Martineau, professeure-chercheure, Université du Québec à Montréal UQAM.


PANEL-SYMPOSIUM N°1.9 Migration de citoyen∙ne∙s et rapport au pouvoir national et international d’après des formes d’expressions et de communication variées dans des cadres et des contextes culturel

[Extrait]
Ce panel-symposium propose une articulation entre des réflexions académiques et des interventions de terrain de chercheur∙e∙s sur la migration historique vers la Tunisie et actuelle de la Tunisie vers l’Occident. Le fil conducteur entre les différentes interventions est la spécificité de la forme d’expression soit verbale ou non verbale telle qu’artistique et littéraire et à travers des formes de communication telle que les réseaux sociaux dans des périodes différentes.

Sous la coordination de Ghazi Chakroun, Maître de Conférences, FLSHS- Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sfax, Tunisie.


PANEL-SYMPOSIUM N°1.10 Mobilités migratoires des jeunes, identités, genre et questions de sexualité

[Extrait]
Ce panel-symposium s’intéresse aux parcours migratoires des jeunes, femmes et hommes, au Sud et au Nord, à leur mobilité depuis les pays d’origine aux pays de résidence. Les jeunes vivent un moment clé de leur parcours de vie, la transition vers la vie adulte, et le projet migratoire ont un impact important sur leurs choix de vie. En tant que migrant∙e∙s jeunes, celles et ceux-ci se trouvent face à des choix qui incombent autant à des questions d’autonomisation vis-à-vis de leurs familles d’origine, de rencontre et formation de couple dans un nouveau contexte d’échange culturel et, entre autres, du positionnement vis-à-vis de la maternité et de la paternité.

Sous la coordination de Amel Mahfoudh, collaboratrice scientifique HES, HETS – Valais (et al.).


PANEL-SYMPOSIUM N°1.11 Mort en contexte de diversité religieuse et culturelle : politiques, gestion et pratiques de médiation

[Extrait]
Les sociétés contemporaines sont marquées par la diversité au sens large (ethnique, religieuse, culturelle, linguistique, etc.). La mort s’inscrit aussi dans cette diversité et appelle de nouveaux chantiers de recherche interdisciplinaire prometteuse et innovatrice pour documenter et analyser les dimensions politiques, juridiques, institutionnelles et éthiques de la mort en contexte de diversité. Ce panel-symposium réunit des conférencier∙e∙s travaillant sur les thématiques suivantes : les morts, le deuil et les médiations interculturelles ; la fin de vie et projection du mourir ; et les politiques et la gestion de la mort.

Sous la coordination de Lilyane Rachédi, professeure, Université du Québec à Montréal UQAM (et al.).


PANEL-SYMPOSIUM N°1.12 Racisme et sexisme : système de domination et logiques communes

[Extrait]
Les phénomènes de racisme et de sexisme procèdent de logiques psychosociales communes telles que les processus de catégorisation des informations (pouvant conduire à des stéréotypes), de naturalisation des différences liées au sexe et à la prétendue race et qui relèvent en fait de constructions sociales et les processus de hiérarchisation sociale. Il a été démontré que ces différents processus concourent à la légitimation des inégalités sociales. En effet, les attitudes et comportements racistes et/ou sexistes agissent sur l’identité des individus, sur leur représentation d’eux-mêmes et de leur place au sein de leur groupe d’appartenance (endogroupe) ainsi que sur les rapports de l’endogroupe avec les membres de l’exogroupe, et au final, produisent et maintiennent des rapports de pouvoir.

Ce panel-symposium a pour objectif de mettre en exergue l’importance des rapports de genre dans les relations interculturelles et les expressions religieuses. En effet, l’articulation des luttes féministe et antiraciste est essentielle dans le domaine de l’intervention interculturelle surtout quand les professionnel∙le∙s accompagnent des femmes et des filles issues de la diversité pouvant être victimes de discriminations multiples (liées au sexe, à l’origine, à la religion).

Sous la coordination de Audrey Heine, chercheure, Université libre de Bruxelles, Belgique


Contacts des coordinatrices et coordinateurs pour information,
réception de l’appel complet
et soumission :

1.1

1.2

1.3

1.4

1.5

1.6

1.7

1.8

1.9

1.10.

1.11.

1.12.

Contact
Haute école de travail social
HES-SO Genève
28, rue Prévost-Martin
1211 Genève

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
ok