17ème congrès international de l'ARIC17-21 juin 2019, Genève

AXE 8

Promotion de la santé physique et psychique en contexte de diversité et d’inégalités
PANEL-SYMPOSIUM N°8.25 Les compétences interculturelles en santé : concepts, méthodes et intervention

[Extrait]
Au cours des dernières décennies, le monde du travail a connu de profondes transformations dont, notamment, des changements relatifs à l’emploi et à la structure du travail. À cet effet, plusieurs études font de plus en plus référence aux emplois précaires et, de façon plus globale, à la qualité des emplois. Les emplois précaires cumulent un certain nombre de caractéristiques qui rendent les travailleur∙euse∙s plus vulnérables face aux risques de se blesser au travail, en plus des conditions nettement défavorables à leur plein épanouissement. Dans un contexte général de pénurie de main d’œuvre et de vieillissement de la population, de nombreux États ont recours à l’immigration pour répondre aux besoins du « marché ».

Ce panel-symposium propose un regroupement de chercheur∙e∙s multidisciplinaires pour parler à la fois des concepts, méthodes et interventions afin de promouvoir le développement et l’implantation des compétences interculturelles dans le domaine de la santé. Il est aussi important de considérer que les intervenant∙e∙s en santé ne se situent pas au degré zéro de la compétence interculturelle et ainsi s’intéresser aux recherches qui se penchent sur la question de valoriser et mettre à profit leurs savoirs pratiques, mais aussi comment développer et faire perdurer ses savoirs dans l’organisation malgré les transformations organisationnelles et le roulement de personnel.

Sous la coordination de Jessica Dubé, Professionnelle scientifique, Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), Canada, (et al.).


PANEL-SYMPOSIUM N°8.26 Migrations, santé et clandestinité

[Extrait]
Ce panel-symposium cherche à examiner les contraintes d’accès aux systèmes de soin et de santé dans les cas de migration clandestine ou dans des contextes migratoires précaires. Les contraintes ou barrières d’accès aux systèmes de santé sont, au sens anthropologiques, des frontières effectives ou des anticipations négatives qui bloquent le recours des migrant∙e∙s aux points d’accès dans les pays d’immigration ou de passage. Il existe une grande littérature sociologique qui aborde le rôle primordial de la situation où se trouvent les migrant∙e∙s dans la détermination de leur décision de recourir ou non aux systèmes de santé et de soin. Ce panel cherche à ouvrir un débat autour de deux axes principaux autour de la santé et la migration.

Le premier axes s’intéresse à présenter les politiques de santé mis en place par les pays de passage ou d’accueil envers les migrant∙e∙s et plus particulièrement celles et ceux qui se trouvent en situation de clandestinité que ce soit en Europe du Sud, au Moyen Orient ou en Afrique du Nord.

Dans le deuxième axe, l’intérêt sera porté sur les barrières d’accès aux divers services de soin et de santé fondées sur des anticipations ou des perceptions négatives construites chez les migrant∙e∙s se trouvant dans des situations de précarité et/ ou de clandestinité.

Sous la coordination de Sana Benbelli, doctorante en sciences sociales, Université Hassan II Casablanca.


Contacts des coordinatrices et coordinateurs pour information,
réception de l’appel complet
et soumission :

8.25

8.26

Contact
Haute école de travail social
HES-SO Genève
28, rue Prévost-Martin
1211 Genève

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
ok